Animé par une exigence de transparence et de dialogue qui va de pair avec une quête obstinée d’impact, le Groupe Agence française de développement (AFD) s’est doté, en 2018, d’une nouvelle politique RSO ambitieuse et exigeante.

Dans ce cadre, nous organisons régulièrement des consultations visant à associer l’ensemble de nos parties prenantes – entreprises, collectivités locales, partenaires, think tanks, centres de recherche ONG… – à la production des stratégies issues du Plan d’Orientation Stratégique du Groupe. La participation de nos partenaires à l’élaboration de nos grandes orientations stratégiques constitue en effet une condition essentielle de notre légitimité et de notre efficacité.

C’est le sens de cette consultation en ligne, dédiée à notre projet de stratégie « 100% Lien Social », à laquelle j’ai l’honneur de vous inviter à participer. En miroir de notre engagement pour la planète « 100% Accord de Paris » – qui exige un alignement de nos financements avec une trajectoire de développement bas-carbone – figure l’axe du « 100% Lien Social » par lequel le groupe AFD s’engage à lutter contre les inégalités et à faire du renforcement du Lien Social entre les populations une condition de notre action. Ces deux grands objectifs comportent chacun trois axes d’intervention :

  1. Réduire les inégalités de richesse et d’opportunités
    1. Le premier axe d’intervention doit permettre un accès équitable aux biens et services essentiels. Cet axe se traduit par une présence renforcée du Groupe dans les secteurs sociaux (santé, éducation, protection sociale/filets sociaux) mais également pour étendre l’accès à l’eau, l’électricité, le transport, le logement, le numérique, par exemple.
    2. Le deuxième axe concerne le renforcement de la justice sociale, en particulier par un appui aux politiques publiques et aux financements favorisant une meilleure redistribution des richesses (politiques fiscales, décentralisation, secteurs sociaux…) et la bonne gouvernance financière (lutte contre la corruption et l’évasion fiscale, optimisation des finances publiques, réforme agricole et redistribution équitable des terres et du patrimoine, droit du travail, fiscalité progressive sur les revenus du travail et du capital…).
    3. Le troisième axe vise à renforcer l’action de l’agence en matière de réduction des inégalités femmes-hommes à travers une palette d’instruments financiers et de programmes dédiés à la promotion des femmes, en particulier en faveur de l’emploi et de l’accès aux services essentiels. 50% des volumes annuels d’engagement du Groupe auront ainsi un objectif genre principal ou significatif.
  2. Renforcer l’inclusion par une meilleure prise en compte des contextes
    1. Le renforcement du Lien Social nécessite des modes de gouvernance participatifs pour l’instruction des financements du groupe AFD. Cet objectif vise tout d’abord à s’investir de plus en plus dans une co-construction des projets et à soutenir un nombre croissant de modes de gouvernance participatifs pour la gestion et la promotion des Communs. Cela implique de travailler davantage avec la société civile en incluant les corps intermédiaires : syndicats, organismes de la société civile, coopératives, organisations paysannes, maisons de quartiers, de jeunes, centres sociaux, travailleurs sociaux, comités scolaires, chambres des métiers etc.
    2. Le deuxième axe cible le vivre ensemble et les liens entre les populations. Il s’illustre par des projets ou des composantes qui renforcent les liens entre les individus et les acteurs locaux, notamment les projets sport et développement et les industries culturelles et créatives. Comme vous le savez, l’agenda 2030 des Nations Unies reconnaît explicitement la contribution du sport à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) et la culture comme « un enjeu transversal aux ODD », mettant en avant leurs « contributions à la paix, à l’autonomisation des femmes et des jeunes, à la réalisation des objectifs de santé, d’éducation et de cohésion sociale » et promouvant « la tolérance et le respect ».
    3. Le dernier axe doit utiliser les industries créatrices culturelles et le sport comme un vecteur fort de Lien Social, d’encourager bonnes pratiques et dynamiques d’innovation dans les pays partenaires, notamment par le développement de plateformes et de réseaux d’acteurs.

 

Dans un contexte de lutte contre les répercussions sociales, économiques et environnementales de la pandémie COVID-19, nous avons, plus que jamais, besoin de vous pour mener, ensemble, une action « 100 % Lien Social » parallèlement à une action « 100% Accord de Paris ». Merci à vous toutes et tous pour le temps que vous consacrerez à cette déclinaison stratégique transversale qui vise à contribuer à atteindre les Objectifs de développement durable. Pour un monde en commun.

Rémy Rioux, Directeur Général de l’AFD

 

Participer

En savoir plus

 

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de l'AFD pour rester informé de l'actualité.